imaginaire


imaginaire

imaginaire [ imaʒinɛr ] adj. et n. m.
• 1496; lat. imaginarius
1Qui n'existe que dans l'imagination, qui est sans réalité. irréel; fictif. Animaux imaginaires (dahu, dragon, licorne...). fabuleux, fantastique. Être imaginaire. légendaire, mythique. Romancier qui crée un personnage imaginaire. Danger imaginaire. « la ligne imaginaire qui sépare sur notre territoire la moitié sud de la moitié nord » (Gracq). « Le Musée imaginaire », de Malraux.
(1637) Math. Nombre imaginaire : nombre de la forme a + bi, a et b étant des nombres réels, l'unité imaginaire i étant telle que i2 = — 1 (i = ). ⇒ complexe. Nombre imaginaire pur : nombre de la forme bi, cas particulier des nombres complexes où a est nul (partie réelle).
2Qui n'est tel que dans sa propre imagination. Malade imaginaire. « inventeur imaginaire » (Duhamel).
3 N. m. Produit, domaine de l'imagination. « quantité de gens qui sont plus sensibles à l'imaginaire qu'au réel » (A. Gide) .
⊗ CONTR. 1. Effectif, réel, véritable, vrai.

imaginaire adjectif (latin imaginarius) Qui est créé par l'imagination, qui n'existe que dans l'imagination : Des craintes imaginaires. Qui n'est tel que dans sa propre imagination : Un malade imaginaire. Se dit de certaines coniques (cercles, ellipses) ou quadriques (cônes, ellipsoïdes) dont aucun des points n'a ses coordonnées réelles. ● imaginaire (citations) adjectif (latin imaginarius) André Breton Tinchebray, Orne, 1896-Paris 1966 C'est vivre et cesser de vivre qui sont des solutions imaginaires. L'existence est ailleurs. Manifeste du surréalisme Pauvert Alfred Jarry Laval 1873-Paris 1907 La pataphysique est la science des solutions imaginaires, qui accorde symboliquement aux linéaments les propriétés des objets décrits par leur virtualité. Gestes et opinions du Dr. Faustroll, pataphysicien Fasquelle Raymond Queneau Le Havre 1903-Paris 1976 L'homme dissipe son angoisse en inventant ou en adaptant des malheurs imaginaires. Le Chiendent Gallimardimaginaire (expressions) adjectif (latin imaginarius) Partie imaginaire d'un nombre complexe z = a + ib, réel noté Im(z) et égal à b. ● imaginaire (homonymes) adjectif (latin imaginarius) imaginèrent forme conjuguée du verbe imaginerimaginaire (synonymes) adjectif (latin imaginarius) Qui est créé par l' imagination , qui n'existe que...
Synonymes :
- chimérique
- irréel
Contraires :
- réel
Qui n'est tel que dans sa propre imagination
Contraires :
- véritable
imaginaire nom masculin Domaine de l'imagination. Selon J. Lacan, ce qui reflète le désir dans l'image que le sujet a de lui-même, par opposition à symbolique. ● imaginaire (citations) nom masculin André Breton Tinchebray, Orne, 1896-Paris 1966 L'imaginaire est ce qui tend à devenir réel. Le Revolver à cheveux blancs Gallimard Michel Butor Mons-en-Barœul 1926 Il ne peut y avoir de réalisme véritable que si l'on fait sa part à l'imagination, si l'on comprend que l'imaginaire est dans le réel, et que nous voyons le réel par lui. Répertoire II Éditions de Minuit André Gide Paris 1869-Paris 1951 Dans le domaine des sentiments, le réel ne se distingue pas de l'imaginaire. Les Faux-Monnayeurs Gallimard Jean Giraudoux Bellac 1882-Paris 1944 Un peuple n'a une vie réelle grande que s'il a une vie irréelle puissante. L'Impromptu de Paris, scène 4, Jouvet Grassetimaginaire (expressions) nom masculin Imaginaire pur, nombre complexe de la forme z = ib. (Sa partie réelle est nulle.) ● imaginaire (homonymes) nom masculin imaginèrent forme conjuguée du verbe imaginer

imaginaire
adj. et n. m.
rI./r adj.
d1./d Qui n'existe que dans l'imagination, fictif. Mal imaginaire. Pays imaginaire.
d2./d MATH Nombre imaginaire: nombre complexe.
|| Partie imaginaire d'un nombre complexe z = x + iy: le nombre iy dans lequel i est une quantité imaginaire telle que i2 = -1 (par oppos. au nombre x qui en est la partie réelle).
d3./d Qui n'est tel qu'en imagination. Malade imaginaire.
rII./r n. m. Domaine, activité de l'imagination.

⇒IMAGINAIRE, adj. et subst.
I. — Emploi adj.
A. — Créé par l'imagination, qui n'a d'existence que dans l'imagination. Abîme, danger, péril imaginaire; ciel, dieu, objet imaginaire; fait imaginaire; apparition imaginaire; craintes, soucis imaginaires. J'ai retrouvé mon atlas d'enfant et j'y ai revu les voyages imaginaires que j'avais tracés sur les cartes avec mon crayon rouge, et les noms de villes que j'y avais soulignés (LARBAUD, Barnabooth, 1913, p. 244).
[Qualifie l'espace ou le temps] L'arabesque ondulant autour d'un centre invisible, dans toutes les dimensions de l'espace imaginaire où l'esprit du peintre se meut (FAURE, Espr. formes, 1927, p. 40) :
1. ... mon père en disant : « En somme, vous pourriez rester à Venise du 20 avril au 29 et arriver à Florence dès le matin de Pâques », les fit sortir toutes deux non plus seulement de l'espace abstrait, mais de ce temps imaginaire où nous situons non pas un seul voyage à la fois, mais d'autres, simultanés, et sans trop d'émotion puisqu'ils ne sont que possibles — ce temps qui se refabrique si bien qu'on peut encore le passer dans une ville après qu'on l'a passé dans une autre...
PROUST, Swann, 1913, p. 392.
[Qualifie un subst. désignant une pers.] Auditeur, compagne, créature, ennemi, héros, personnage imaginaire. Cette histoire, toujours la même, de l'assassin imaginaire, du coupable inventé, dont le vrai coupable disait avoir entendu la fuite, au travers de la campagne noire (ZOLA, Bête hum., 1890, p. 265).
[Qualifie un subst. désignant un affect] Douleur, mal, souffrance, maladie imaginaire. Son cœur était encore gros des chagrins imaginaires de la veillée (LAMART., Confid., 1849, p. 201). La passion imaginaire que j'avais éprouvée pour cette femme que vous appelez la Topaze (PONSON DU TERR., Rocambole, t. 2, 1859, p. 249).
En partic. [Qualifie un récit] Qui expose des faits qui n'existent que dans l'imagination. Histoire imaginaire :
2. Maurice, complaisamment, lut les nouvelles intéressantes (...) d'abord, ce fut une grande victoire de Bazaine, qui avait culbuté tout un corps prussien dans les carrières de Jaumont; et ce récit imaginaire était accompagné de circonstances dramatiques, les hommes et les chevaux s'écrasant parmi les roches, un anéantissement complet, pas même des cadavres entiers à mettre en terre.
ZOLA, Débâcle, 1892, p. 82.
MATHÉMATIQUES
,,Qui ne peut être associé à une figuration concrète. Exemple : droite imaginaire`` (UV.-CHAPMAN 1956).
Nombre, quantité imaginaire. ,,Expression de la forme a + bi, dans laquelle a et b sont des nombres réels et i l'unité imaginaire définie par l'égalité i2 =-1`` (Lar. encyclop.).
Rem. Lar encyclop. note qu'on utilise plutôt l'expr. nombre ou quantité complexe.
Emploi subst. fém. ,,Expression algébrique qui comprend un radical du second degré portant sur un nombre négatif`` (Lar. encyclop.).
B. — [En parlant de l'état, de la qualité, de la position d'une pers.] Qui s'imagine être tel. Malade, cocu, malheureux imaginaire. La tour abolie du prince d'Aquitaine est tout ce qu'on voudra, une des tours d'argent que Nerval dessine dans ses armoiries d'imaginaire descendant d'un châtelain du Périgord (DURRY, Nerval, 1956, p. 170).
II. — Emploi subst. masc.
A. — Œuvre, domaine, monde de l'imagination. Imaginaire collectif, enfantin. Des colosses de jaspe, sortes de monstres ou d'idoles aux vagues prunelles de perles et d'émeraudes, — aux formes créées par l'imaginaire de théogonies oubliées (VILLIERS DE L'I.-A., Contes cruels, 1883, p. 368). Je fuis la société dans la nature ou le monde réel dans un imaginaire qui est fait des débris du réel (MERLEAU-PONTY, Phénoménol. perception, 1945, p. 413).
B. — Spécialement
1. PHILOS. [dans la théorie de J.-P. Sartre] Domaine de l'imagination, posé comme intentionnalité de la conscience :
3. Nous sommes à même, à présent, de comprendre le sens et la valeur de l'imaginaire. Tout imaginaire paraît « sur fond de monde », mais réciproquement toute appréhension du réel comme monde implique un dépassement caché vers l'imaginaire. Toute conscience imageante maintient le monde comme fond néantisé de l'imaginaire et réciproquement toute conscience du monde appelle et motive une conscience imageante comme saisie du sens particulier de la situation.
SARTRE, Imaginaire, 1940, p. 238.
2. PSYCHANAL. [selon Lacan] Registre essentiel (avec le réel et le symbolique) du champ psychanalytique, caractérisé par la prévalence de la relation à l'image du semblable (d'apr. LAPL.-PONT. 1967) :
4. Freud lie le moi d'une double référence, l'une au corps propre, c'est le narcissisme, l'autre à la complexité des trois ordres d'identification. Le stade du miroir donne la règle de partage entre l'imaginaire et le symbolique à ce moment de capture...
J. LACAN, De nos antécédents, Paris, Éd. du Seuil, 1966, p. 69.
REM. Imaginairement, adv. De manière imaginaire. Ils savent, eux, [les nazis] que tout Allemand qui marche en cadence, derrière un étendard (...) se satisfait imaginairement (ARNOUX, Contacts all., 1950, p. 81).
Prononc. et Orth. : []. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. a) 1496 « qui n'a de réalité qu'en apparence, fictif » (J. DE VIGNAY, Miroir historial, XXXI, 85, éd. 1531 ds DELB. Notes mss : Il veoit en songe comme par vision imaginaire [...] ung arbre de merveilleuse grandeur); 1820 subst. (MAINE DE BIRAN, Journal, p. 269 : sans aucun mélange de sensible ou d'imaginaire); b) 1637 math. racines imaginaires (DESCARTES, Géométrie, livre III ds Œuvres, éd. Ch. Adam et P. Tannery, t. 6, p. 479); 1902 nombres imaginaires (Nouv. Lar. ill.); 2. 1658 « qui n'est tel que dans sa propre imagination » (PASCAL, Pensées [Projet de 1658], éd. Ph. Sellier, n° 78 [l'imagination] : Tant les sages imaginaires ont de faveur auprès de leurs juges de même nature). Empr. au lat. de l'époque imp. imaginarius « simulé, feint; qui n'existe qu'en imagination », dér. de imago, -inis, v. image. Fréq. abs. littér. : 1 508. Fréq. rel. littér. : XIXe s. : a) 1 509, b) 1 214; XXe s. : a) 1 547, b) 3 543. Bbg. JOURJON (A.). Rem. lexicogr. R. Philol. fr. 1917-18, t. 30, p. 61. - LAPLANCHE (J.), PONTALIS (J.-B.). Imaginary (Imaginaire). Yale fr. St. 1972, n° 48, pp. 186-191.

imaginaire [imaʒinɛʀ] adj. et n. m.
ÉTYM. Fin XVe; lat. imaginarius, de imago, -inis. → Image.
1 Adj. (Objets, personnes, réalités abstraites). Qui n'existe que dans l'imagination (I., 1. et 3.), qui est sans réalité. Illusoire, irréel; fictif. || Objet imaginaire (→ Embellir, cit. 5). || Le palais imaginaire d'un rêve. Onirique (→ Eldorado, cit. 1). || Frapper une balle imaginaire (→ Éphèbe, cit. 4), fouetter (cit. 2) un coursier imaginaire : faire mine, faire semblant de frapper une balle, de fouetter un coursier. || Le musée imaginaire. || Animaux imaginaires. Fabuleux (cit. 2), fantastique. || Être, personne imaginaire. Inventé, légendaire, mythique. || Personnage imaginaire et personnage réel (→ Appropriation, cit. 1; arrière-pensée, cit. 1). || Le romancier utilise des éléments réels pour créer un personnage imaginaire (→ Fondre, cit. 7). || Vivre dans un monde imaginaire. || Des ennemis imaginaires (→ Foncer, cit. 2). || Un danger (cit. 8) imaginaire. || Ses craintes, ses soucis sont imaginaires, sans fondement. Absurde. || Fautes imaginaires (→ Grand, cit. 76). || Chercher dans la lecture des assouvissements (cit. 1) imaginaires. || Raisonner sur des faits imaginaires. 1. Faux (→ Parler en l'air). || Système, solution imaginaire. Chimérique, utopique. || Pouvoir, crédit imaginaire (→ Escroquer, cit. 4). || Il allègue des raisons imaginaires. Feint.
1 Il faut (…) travailler tout le jour et se fatiguer, pour des biens reconnus pour imaginaires, et quand le sommeil nous a délassés des fatigues de notre raison, il faut incontinent se lever en sursaut pour aller courir après les fumées et essuyer les impressions de cette maîtresse du monde (l'imagination).
Pascal, Pensées, II, 82.
2 (…) on était loin de concevoir à quel point je puis m'enflammer pour des êtres imaginaires.
Rousseau, les Confessions, XI.
2.1 Snob, Balzac l'était aussi, mais le travail lui faisant passer tellement plus d'heures avec des personnages imaginaires, c'est-à-dire avec lui-même qu'avec des personnages réels, cela n'avait pas pour lui grande importance.
Proust, Jean Santeuil, Pl., p. 487.
3 On place son rêve si loin, tellement loin, tellement hors des possibilités de la vie, qu'on ne pourrait rien trouver dans la réalité qui le satisfasse; alors, on se fabrique, de toutes pièces, un objet imaginaire !
Martin du Gard, Jean Barois, p. 117.
4 La vie des créatures imaginaires dépasse bien souvent, en intensité morale, celle des êtres de chair et de sang (…)
G. Duhamel, Défense des lettres, p. 232.
5 (Grâce aux reproductions) nous disposons de plus d'œuvres significatives pour suppléer aux défaillances de notre mémoire, que n'en pourrait contenir le plus grand musée. Car un musée imaginaire s'est ouvert, qui va pousser à l'extrême l'incomplète confrontation imposée par les vrais musées (…)
Malraux, les Voix du silence, p. 14.
(Av. 1650, Descartes). Vx. || Espaces imaginaires. Espace.
(1637, Descartes). Math. Vx. || Nombre imaginaire : nombre complexe.
Mod. || Partie imaginaire d'un nombre complexe : le nombre b, dans l'écriture a+ib de ce nombre (écriture algébrique, où a et b sont des nombres réels et où i2 = −1; Complexe, I., 1.). || La partie imaginaire d'un nombre complexe z, comme sa partie réelle, est un nombre réel; elle se note Im (z). || Si la partie imaginaire d'un nombre complexe est nulle, ce nombre est un nombre réel.
Nombre imaginaire : nombre complexe dont la partie imaginaire n'est pas nulle. || Un nombre imaginaire s'écrit sous la forme z = a+ib, avec b différent de zéro. || Nombre imaginaire pur, ou, n. m., imaginaire pur : nombre imaginaire dont la partie réelle est nulle. || Un imaginaire pur s'écrit sous la forme z = ib.
6 Application de l'opération de l'extraction de la racine carrée aux nombres négatifs (cette généralisation étant imposée entre autres par la solution des équations du deuxième degré), la notion du nombre imaginaire fournit le modèle d'une « expérience mentale » qui n'aurait point d'objet, puisqu'il n'existe pas de carré négatif (…)
J. Piaget, Introd. à l'épistémologie génétique, p. 120.
2 Adj. (1658, Pascal). Qui n'est tel que dans sa propre imagination. || Un malade imaginaire. || Le Malade imaginaire, comédie de Molière (1673).
7 (…) cette gaîté de visage leur donne souvent l'avantage dans l'opinion des écoutants, tant les sages imaginaires ont de faveur auprès des juges de même nature.
Pascal, Pensées, II, 82.
8 (…) l'inventeur imaginaire, l'homme qui se figurait avoir fait, sur l'évier de sa cuisine, une des grandes découvertes de la science (…)
G. Duhamel, Salavin, V, IV, p. 185.
3 N. m. (1820, Maine de Biran). (→ Casier, cit. 1, Hugo). Ensemble des produits, domaine de l'imagination (2.). || Le réel et l'imaginaire. || Les inventions de l'imaginaire (→ Fantastique, cit. 12). || Le mythe et l'imaginaire collectif. Inconscient.
9 Il est aussi quantité de gens qui sont plus sensibles à l'imaginaire qu'au réel, et qui compatissent plus volontiers aux souffrances d'un héros de roman, si tant est qu'elles soient bien peintes, qu'à celles qui sont à leurs côtés et que, en vérité, ils ne savent pas voir.
Gide, Ainsi soit-il, p. 180.
10 Le vocable fondamental qui correspond à l'imagination, ce n'est pas image, c'est imaginaire. La valeur d'une image se mesure à l'étendue de son auréole imaginaire. Grâce à l'imaginaire, l'imagination est essentiellement ouverte, évasive. Elle est dans le psychisme humain l'expérience même de l'ouverture, l'expérience même de la nouveauté.
G. Bachelard, l'Air et les Songes, p. 7.
11 C'est l'imaginaire toujours qui est notre ennemi, parce que nous n'y trouvons rien à prendre. Que faire contre des suppositions ?
Alain, Propos, 10 août 1923, Sur la mort.
12 Tout imaginaire paraît « sur fond de monde », mais réciproquement toute appréhension du réel comme monde implique un dépassement caché vers l'imaginaire. Toute conscience imageante maintient le monde comme fond néantisé de l'imaginaire et réciproquement toute conscience du monde appelle et motive une conscience imageante comme saisie du sens particulier de la situation.
Sartre, l'Imaginaire, p. 238.
13 L'imagination est un domaine de rêves, l'imaginaire, un domaine de formes.
Malraux, l'Homme précaire et la Littérature, p. 179.
Psychanalyse :
14 Un des trois registres essentiels (le réel, le symbolique, l'imaginaire) du champ psychanalytique. Ce registre est marqué par la prévalence de la relation à l'image du semblable.
J. Laplanche et J.-B. Pontalis, Voc. de la psychanalyse.
CONTR. Effectif, exact, historique, réel, véritable, vrai.
DÉR. Imaginairement.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • imaginaire — Imaginaire. adj. de tout genre. Qui n est que dans l imagination, & n est point réel. Un honneur, un bien imaginaire. une dignité imaginaire. il se repaist de choses imaginaires. des plaisirs imaginaires. c est un malade imaginaire …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Imaginaire — Pour les articles homonymes, voir Imaginaire (homonymie). L imaginaire peut être défini sommairement comme la fabrique des images, des représentations, de visions d un individu ou d un groupe, pour exprimer sa façon de concevoir sa relation à l… …   Wikipédia en Français

  • imaginaire — (i ma ji nê r ) adj. 1°   Qui n est que dans l imagination, qui n est point réel. •   Avec une vertu qui fût imaginaire, Car je l appelle ainsi quand elle est sans effet, CORN. Nic. II, 3. •   Et cette liberté qui lui semble si chère, N est pour… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • IMAGINAIRE — adj. des deux genres Qui n est que dans l imagination, qui n est point réel. Un honneur imaginaire. Des maux, des biens imaginaires. Une dignité imaginaire. Il se repaît de choses imaginaires. Ce papier n a qu une valeur imaginaire.   Espaces… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • IMAGINAIRE — adj. des deux genres Qui n’est que dans l’imagination, qui n’est point réel. Des maux, des biens imaginaires. Il se repaît de choses imaginaires. Espaces imaginaires. Voyez ESPACE. Malade imaginaire se dit d’une Personne qui a l’imagination… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • imaginaire — arèla, airitz, imaginaire, arello, airis adj. et n. celui, celle qui imagine, qui crée …   Diccionari Personau e Evolutiu

  • imaginaire — i|ma|gi|nai|re Mot Pla Nom masculí …   Diccionari Català-Català

  • Imaginaire canadien-français — Imaginaire L imaginaire peut être défini sommairement comme la fabrique des images, des représentations, de visions d un individu ou d un groupe, pour exprimer sa façon de concevoir sa relation à l altérité et au monde. Sommaire 1 Définition 1.1 …   Wikipédia en Français

  • Imaginaire catholique — Imaginaire L imaginaire peut être défini sommairement comme la fabrique des images, des représentations, de visions d un individu ou d un groupe, pour exprimer sa façon de concevoir sa relation à l altérité et au monde. Sommaire 1 Définition 1.1 …   Wikipédia en Français

  • Imaginaire québécois — Imaginaire L imaginaire peut être défini sommairement comme la fabrique des images, des représentations, de visions d un individu ou d un groupe, pour exprimer sa façon de concevoir sa relation à l altérité et au monde. Sommaire 1 Définition 1.1 …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.